26 juillet 2020

Carnet de voyage : notre road trip à Oman



Le sultanat d’Oman n’est peut-être pas la première destination qui vous vient à l’esprit quand vous pensez au Moyen Orient. C’est pourtant là-bas que nous avons décidé de passer 5 jours pour les vacances de Toussaint. 




Jour 1 : Mascate, nous voilà !



Nous débarquons à Mascate un peu épuisés. Le vol de nuit n’était sans doute pas une bonne idée mais nous sommes vite revigorés après une douche et un bon repas. Comme il fait beau, nous nous laissons tenter par la piscine en rooftop de notre hôtel et le panorama nous fait oublier les 7 heures de vol direct depuis Paris. 


Séchés et habillés, nous prenons la direction des souks mais nous sommes un peu déçus car il n’y a rien de vraiment “waouh !”.  En revanche, nous avons été séduits par le palais du sultan, Al Alam Palace comme ils l’appellent. Visite interdite mais photo et extase autorisées. Puis, nous visitons la Grande Mosquée du Sultan Qaboos qui est accessible aux non-musulmans. 


Jour 2 : de Mascate à Sur


Nous quittons Mascate très tôt le matin, bien installés dans un 4x4 récupéré à l’aéroport dès notre arrivée. 

Après 130 km parcourus en environ 1h30, on fait halte au Sinkhole, sorte de cénote à deux pas de la mer d’Arabie. Par chance, il n’y avait pas beaucoup de monde et nous avons pu nous baigner un peu. 

Encore 30 km pour atteindre le Wadi Shab où les roches laissent vaquer l’imagination et où les bassins révèlent plusieurs nuances d’émeraude et de turquoise.

A quelques minutes de là, un oasis baptisé Wadi Tiwi nous accueille. La végétation contraste avec les roches escarpées dans une atmosphère hautement dépaysante. Il faut quand même l’avouer, conduire jusque là-bas n’est pas une véritable partie de plaisir.

En tout cas, la journée a été bien remplie et nous avons beaucoup apprécié la possibilité de renouer un peu plus avec la nature.

Jour 3 : cap sur le désert 


Nous reprenons la route jusqu’au Wadi Bani Khalid que nous atteignons au bout de 3 heures. A première vue, le site est à la fois victime de sa beauté et de son accessibilité : il y a une foule monstre. 

Pas de halte, nous filons droit vers Al Wasil, à 50 km de là, où un guide nous attend. En effet, il est impossible de s’aventurer seuls dans le désert (nous avons opté pour le Wahiba Sands) où nous passons une nuitée dans un camp bédouin.

Jour 4 : Nizwa et Misfah


175 km de route et nous voilà à Nizwa ancienne capitale désormais détrônée par Mascate. Nous nous installons au Marsa Al Sayad qui nous a été recommandé par des amis. Chacun choisit le poisson frais qu’il veut. On paie au poids et on attend que le poisson soit préparé. Que du bonheur !

55 km plus tard, nous atteignons Misfah Al Abreyeen où nous garons le 4x4 à l’entrée de la ville pour suivre un itinéraire fléché à pieds. 

Jour 5 : Djebel Akhdar 


Attirés par les montagnes, nous n’hésitons pas à rouler sur les 75 km qui nous séparent de Djebel Akhdar. Pause obligatoire juste avant la montée car il y a un poste de contrôle. Nos papiers sont en règle donc nous passons sans difficulté. 

La route en épingle qui nous permet d’atteindre une altitude de 2 000 mètres en vaut la peine. On a l’impression d’être au milieu de nulle part, perdus dans le canyon et tout à coup, un troupeau d’ovins surgit de nulle part. 

Notre périple s’achève et nous rebroussons chemin pour reprendre l’avion à Mascate.

Et le visa dans tout ça ?


Depuis 2018, les visas ne sont plus accordés sur place. Il faut donc faire une demande en ligne. Trois types de visas touristiques sont proposés : 10 jours, 30 jours et 30 jours entrées multiples.  



0 commentaire